Haïti : La mobilisation perd en intensité, mais les revendications restent les mêmes

Des centaines de personnes ont foulé le macadam ce lundi 18 novembre pour continuer d’exiger la démission de Jovenel Moise du pouvoir. Débutée au carrefour de l’aéroport baptisé lieu de résistance, la manifestation a parcouru plusieurs rues de Delmas avant de finir sa course au Champ de Mars.

Des figures de proue de l’opposition ont été remarquées sur le parcours on peut citer entre autres, le sénateur Ricard Pierre, l’activiste politique Biron Odigé. Sur leur chemin, les manifestants ont scandé des propos hostiles au Chef de l’Etat.

Arrivée à Delmas 95, la manifestation allait être confrontée à une situation difficile où des tirs sporadiques venant d’un quartier de la zone contre les manifestants. Un journaliste de Radio Capitale FM a été blessé, avons-nous remarqué.

Les agents de la police haïtienne présents à cet endroit ont fait usage de gaz lacrymogènes pour évacuer les agresseurs. Pas encore de bilan.

Après cette résistance au niveau de Delmas 95, la manifestation a poursuivi son chemin jusqu’au champ de mars. A noter, ce 18 novembre ramène le 216e anniversaire de la bataille de Vertières, ce grand combat entre l’armée indigène et les colons français.

Happy

Happy

0

Sad

Sad
0

Excited

Excited
0

Sleppy

Sleppy

0

Angry

Angry
0

Surprise

Surprise
0

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *