RadioHaiti.org

A single source to listen Online all Haitian Radio Stations

Le barreau de Port-au-Prince épingle le Premier ministre et le protecteur du citoyen

Dans une note portant signature de la batonnière a.i. Me Marie Suzy Legros et datée du 14 septembre 2020, le conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince a décidé de protester de la façon  » la plus énergique » conte l’intrusion du Premier ministre Joseph Jouthe et du protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville, dans l’enquête judiciaire ouverte dans le cadre de l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval.

 

Pour le conseil de l’ordre, « les propos tenus dans les médias  et le communiqué de presse titré « Violence à Port-au-Prince/ Préoccupation de l’OPC »  de ces deux hauts dignitaires de la nation transformant l’infraction de vol de nuit reprochée aux policiers assurant la sécurité de la maison du bâtonnier Dorval en une faute administrative, sont manifestement assimilables à une obstruction à l’enquête en cours ».

« Les autorités policières et judiciaires, en charge du dossier de l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval, doivent bénéficier du support indéfectible de l’État pour conduire à terme et efficacement l’enquête en cours et non pas être livrées en pâture comme le Premier ministre et le protecteur du citoyen l’ont fait avec le commissaire du gouvernement ad intérim, Me Gabriel Ducarmel, le week-end écoulé », a souligné le conseil de l’ordre, qui rappelle à juste titre tant au Premier ministre qu’au protecteur du citoyen que leurs attributions respectives sont fixées par la Constitution et les lois de la République et qu’elles ne peuvent passer outre ces prescrits légaux sans conséquence.

« Le protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville, est donc averti, qu’en sa qualité d’avocat en incompatibilité, le Conseil de l’Ordre suit son comportement dans le dossier de l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval », lit-on aussi dans la note.

Le conseil de l’odre demande aux avocats de rester mobilisés, « jusqu’à l’arrestation, le jugement et la condamnation de tous ceux, généralement quelconque, qui ont une participation dans l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval », affirmant, entre autres, que les appréhensions qu’ils ont exprimées lors de l’assemblée générale quant à la volonté réelle des autorités publiques de mener une enquête crédible sont justes au vu de toutes les irrégularités dont la procédure est entachée.

Source: https://lenouvelliste.com/article/220962/le-barreau-de-port-au-prince-epingle-le-premier-ministre-et-le-protecteur-du-citoyen

Happy

Happy

0

Sad

Sad
0

Excited

Excited
0

Sleppy

Sleppy

0

Angry

Angry
0

Surprise

Surprise
0

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *