RadioHaiti.org

A single source to listen Online all Haitian Radio Stations

Les Etats-Unis préviennent qu’il y a des « conséquences » pour ceux qui font obstacle à la formation du CEP

Les États-Unis dégainent les menaces en prévenant l’opposition et la société civile que se mettre en travers de la route menant à la formation d’un Conseil électoral provisoire entraînera des conséquences. « Haïti doit faire son travail et former un nouveau @cep_haiti [Conseil électoral] avec des membres ayant une réputation d’intégrité, d’honnêteté et de compétence pour organiser un processus électoral libre et juste », lit-on dans un tweet de l’ambassade des États-Unis, reprenant les propos d’un officiel senior du Département d’Etat soulignant « qu’il y a des conséquences pour ceux qui y font obstacle », mercredi 16 septembre 2020.

«Vous ne pouvez pas maintenir longtemps la démocratie avec l’absence d’un des principaux pouvoirs. Nous pensons que tous les Haïtiens ont la responsabilité de gérer ça. Le président Moïse a la capacité de former un nouveau Conseil électoral provisoire. Il y a une provision constitutionnelle qui le permet. Il est supposé recevoir les recommandations de différents groupes de la société civile. Franchement, je dois dire que je suis un tout petit peu fatigué de chaque groupe, de chaque parti de l’opposition en Haïti qui dit : Je ne désignerai pas de représentant ou nous n’aurons pas d’élections ou nous n’irons pas aux élections tant que nos demandes ne seront pas satisfaites ». Ce n’est pas de la démocratie. Nous le disons avec insistance, cela va commencer à avoir des conséquences pour ceux qui font obstacle», a indiqué cet officiel américain, interrogé par le Miami Herald.

Ce que nous disons aux acteurs haïtiens : que chacun fasse son travail respectif. Le président a un travail à faire, le Parlement avait le sien qu’il n’a pas fait mais la société civile a aussi des travaux à faire. Et vous ne pouvez pas dire que faire mon travail dépend de tout ce que vous voulez m’extorquer. Ce n’est simplement pas une façon démocratique pour aller de l’avant, a indiqué cet officiel senior du Département d’État américain dans un compte rendu de l’échange avec Jacqueline Charles du Miami, rendu public par le Département d’Etat.

La Constitution haïtienne stipule ce à quoi le CEP doit ressembler. Le président a la responsabilité de le mettre sur pied avec l’implication des autres groupes. Clairement, le type de personnes que vous voudriez voir sont des personnes intègres, honnêtes, compétentes qui peuvent faire un bon travail en organisant les élections. Ces personnes ne sont pas supposées produire le résultat des élections. Ces personnes sont censées mettre en place un bon processus électoral, a indiqué cet officiel, soulignant que c’est ce que demandent les États-Unis à Haïti.

L’administration Trump -alliée du président Jovenel Moïse- qui a appelé chaque acteur à jouer son rôle, n’est pas, à travers cet officiel senior du département, rentré dans les détails des conséquences évoquées pour ceux qui font obstacle au processus électoral. L’Église catholique, l’Église protestante, la presse, l’université, entre autres, ont jusqu’ici décliné l’invitation du président Moïse à désigner des représentants au CEP.

Le Premier ministre Joseph Jouthe avait annoncé mercredi que l’arrêté de nomination du nouveau CEP serait publié incessamment.

Roberson Alphonse

Source : https://lenouvelliste.com/article/221088/les-etats-unis-previennent-quil-y-a-des-consequences-pour-ceux-qui-font-obstacle-a-la-formation-du-cep

Happy

Happy

0

Sad

Sad
0

Excited

Excited
0

Sleppy

Sleppy

0

Angry

Angry
0

Surprise

Surprise
0

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *