By | 8 novembre 2019

Lors d’un point de presse à Genève, Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM, a indiqué que selon une étude menée en octobre sur les 11 millions d’Haïtiens, près de 3,7 millions souffrent « d’insécurité alimentaire grave » et parmi eux, plus d’un million sont en situation « d’urgence« .
Selon les 5 phases de la classification de la sécurité alimentaire (IPC) utilisée par le PAM, la situation « d’urgence » (phase 4) signifie que les familles doivent faire face à des difficultés extrêmes pour satisfaire leurs besoins alimentaires. La phase 5 est la situation de « famine« .

 « la sécurité en Haïti a entravé les efforts du PAM et d’autres organisations humanitaires pour atteindre les personnes dans le besoin au cours des 7 dernières semaines« .
– Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM

Selon l’ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre dans des manifestations organisées dans les principales villes en Haïti pour exiger la démission du président Jovenel Moïse, un mouvement paralysant les activités économiques du pays. La suite sur La1ere.francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *