RadioHaiti.org

A single source to listen Online all Haitian Radio Stations

Plus de 13,000 haïtiens déportés ou refoulés à la frontière

La Direction Générale des migrations (DGM) informe qu’au mois de juillet, plus de, 8,000 haïtiens (+ 8% par rapport à juin 2019  sur les 8,618 étrangers reconnus en situation migratoire irrégulière lors des opérations de contrôle sur le territoire dominicain ont été déportés en Haïti.
Par ailleurs, au cours du même mois, le Corps spécialisé de sécurité des frontières de la République Dominicaine (CESFRONT) a révélé que plus de 5,000 haïtiens avait été arrêtés et refoulés en Haïti pour avoir tenté d’entrer illégalement sur le territoire dominicain.

Les autres étrangers déportés dans leur pays (un peu moins de 600) étaient des ressortissants des Bahamas, de Cuba, de l’Équateur, des États-Unis, d’Angleterre, d’Italie et de la Russie.

Par ailleurs, la DGM informe qu’elle a réalisé du 29 juillet au 2 août des opérations de contrôle migratoire dans 11 provinces : Azua, Duarte, Mirabal, Higuey, La Vega, Montecristi, Peravia, Santiago de los Caballeros, Saint-Domingue, Santiago Rodríguez, Valverde et le district national. au cours desquelles 967 ressortissants haïtiens ont été contrôlés.

Les équipes de contrôle migratoire étaient composées d’inspecteurs, d’agents de la DGM) avec le soutien des militaires, de la Police Nationale en coordination avec le Ministère public des Provinces concernées.

Après le processus de vérification à l’aide de lecteurs biométriques et la base données centrale, 816 compatriotes (84%) ont été déclarés en situation migratoire irrégulière et transférés aux postes frontières de Dajabón et Elías Piña pour y être enregistrés et déportés en Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *