By | 14 novembre 2019

13 novembre 2018, les habitants de La Salines avaient vécu une soirée pleine d’horreur. 71 morts plusieurs blessés, ajouté à cela 11 femmes et filles ayant subies des viols collectifs. Un an après, le dossier traine encore, les victimes attendent de voir leurs bourreaux comparaitre devant la Justice.

Les victimes du massacre disent en avoir marre de la situation à laquelle ils vivent pour l’instant. Le massacre dont ils sont victime à tout carrément changé leur façon de vivre.

Dans la même veine, des responsables du Réseau Nationale de Défense des Droits Humains (RNDDH) s’étaient rendus ce mercredi à la Salines à l’occasion du premier anniversaire du massacre du 13 novembre. Cette visite traduit une fois de plus l’attachement de l’organisme envers les victimes.

Marie Rosie Ducenat, Assistante de Programme au RNDDH, assure que l’organisme qu’elle représente fera tout ce qui est en son pouvoir pour que ce dossier ne reste pas moisir dans les tiroirs de la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *