Antonio Chéramy menacé par un policier au Parlement, des partisans de l’opposition ont réagi violement

La turbulence était au rendez-vous ce mercredi devant les locaux du Parlement où des partisans de l’opposition s’étaient massés en prélude à la séance relative à la ratification du Premier Ministre nommé au Sénat de la République.

Cette situation a eu lieu après qu’un agent du Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre a proféré des menaces de mort contre le sénateur Antonio Chéramy sur la cour du Parlement ; un comportement qui a indigné d’autres parlementaires, ces derniers qui ont vite exigé une sanction contre ce policier.

D’un instant à l’autre, des protestataires, se disant partisans de l’opposition, ont érigé des barricades de pneus enflammés, ils ont incendié un autobus appartenant à la police haïtienne. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes afin pourvoir prendre le contrôle de la situation. Deux personnes ont été arrêtées, avons-nous remarqué.

Happy

Happy

0

Sad

Sad
0

Excited

Excited
0

Sleppy

Sleppy

0

Angry

Angry
0

Surprise

Surprise
0

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *