By | 20 septembre 2019

Ensemble contre la corruption (ECC) estime que le citoyen Fritz William Michel ne peut prétendre occuper le poste de premier ministre à cause de son implication dans des cas avérés de corruption.

Abus de fonction, surfacturation, trafic d’influence, délit d’initié sont, entre autres, faits reprochés au premier ministre nommé dans un rapport d’enquête rendu public par ECC en date du 18 septembre écoulé.

Cette structure regroupant des organismes de défense des droits humains et des organisations de la société civile appelle l’ULCC et l’UCREF à approfondir cette enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *