By | 21 octobre 2019

Une fois de plus des dizaines de milliers de citoyens ont foulé le macadam sous les directives des artistes et des leaders religieux notamment le prophète Makenson Dorilas. Le carrefour de l’aéroport baptisé lieu de résistance par l’opposition a accueilli une marée humaine, avons-nous constaté.

La manifestation a parcouru toute les rues de Delmas pour arriver à Pétion-ville. Pancartes en main, les manifestants ont scandé des propos hostiles aux dirigeants politiques et économiques d’Haïti. « Lage Pye w », c’est le slogan de la manifestation de ce dimanche 20 octobre.

Il faut signaler, à Pétion-ville, bien avant l’arrivée de la grande foule, les agents de la police haïtienne a tué dans l’œuf une manifestation qui attendait la gens venant de Delmas. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les groupuscules qui exigeaient la démission de Jovenel Moise.

Un peu plus tard, la bande aux artistes allait gagner les rues de Pétion-ville, c’était encore une foule immense qui réclamait le départ de l’équipe en place et le chambardement du système. Tandis que, la manifestation dirigée par le prophète Makenson devait s’arrêter à la place St-Pierre à Pétion-ville, ce qui n’a pas été fait, elle a poursuivi l’Ave. Panaméricaine et c’est en ce lieu que les freins du char ont lâché et blessé une dizaine de personnes. Elles ont été transportées d’urgence à l’hôpital.

Après cet incident, les organisateurs allaient mettre une fin à la manifestation qui avait attiré la grande foule pour protester contre le pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *