By | 30 juillet 2019

Il n’y aura pas de trêve pour le football haïtien fermement engagé dans son ascension vers d’autres sommets, en pleine période d’intersaison. D’abord, l’ASC effectue un voyage sur les fesses de la Caraïbe pour la 2e phase de la Ligue des champions pour rencontrer le Robin Rood de Surinam.L’AS Capoise, au milieu d’énormes difficultés économiques, devrait quitter Haïti ce lundi pour son match aller.

Déjà, depuis le 24 juillet, la sélection olympique se trouve aux Iles Caïmans pour le 1er tour du tournoi olympique Tokyo 2020. Malgré un voyage difficile, centains joueurs transitant plusieurs nuits à La Havane, d’autres par Miami, l’équipe arrivée sur place la veille a quand même battu Grenade 2-0 seulement , malgré une écrasante domination. Le 2 e match dimanche contre Cayman Islands devrait confirmer la qualification pour le tour suivant contre Barbade.

Deux autres sélections de jeunes Haïtiens sont aussi à l’épreuve : d’abord, la sélection nationale U15 jouera la 1re division du championnat de la CONCACAF U15 à Bradenton et fait son entrée en plein dans le feu face aux USA le 4 août. Elle devra ensuite en découdre avec Guatemala le lendemain 5 août et un 3 e match de groupe le 7 août contre Surinam. L’aventure pourrait aller au-delà de ce 1er tour en cas de qualification.

Cette sélection, qui aligne beaucoup de jeunes de plusieurs académies du pays et qui s’entraîne depuis trois ans sous la direction du coach Webens Prinsimé (Itala) et de son assistant Parnel Guerrier, compte des jeunes ayant une certaine expérience internationale comme le jeune Édouard Vorbe , fils de Minot, un des membres de cette famille célèbre dans le football haïtien; Météo, Lacombe, Denilson, Masson, Shelby, Phanor, etc., dont on parlera bientôt au plus haut niveau. Dommage qu’ils n’aient pu faire l’expérience du challenge Caraïbe U14 qu’ils ont raté en raison des événements politiques de juillet 2018; trois autres jeunes Haïtiens licenciés en dehors du pays font partie de l’effectif.

Féminines U14 à Porto Rico

_____________________________________

Les dirigeants fédéraux luttent pour être sur tous les tableaux, estimant qu’aucun sacrifice n’est trop grand pour aider les jeunes talents haïtiens de toutes les catégories d’âge à avoir l’opportunité d’exprimer leur talent et, d’acquérir une expérience internationale qui sera utile à l’avenir.

Ces deux sélections U14 filles et U15 garçons bénéficient d’une préparation continue depuis plusieurs années et pourront aussi fignoler leur préparation finale par un dernier stage à Santiago de los Caballeros, dans les installations du club Cibao sous le patronnage de la Compagnie Estrelle bien connue en Haïti. Le PDG de cette compagnie, Manuel Estrella, a spontanément offert d’accueillir en stage, tous frais payés, les deux sélections haïtiennes. Les dirigeants d’Estrella, en plus d’offrir hôtel, alimentation, etc., ont aménagé un programme d’entraînement ponctué de matches amicaux, dont un contre chacune des sélections nationales dominicaines de la catégorie.

Les jeunes Grenadiers et Grenadières joueront aussi contre les équipes de jeunes du CIBAO. Compte tenu des énormes contraintes financières, la FHF a dû faire voyager des délégations de taille très réduite surtout en cette période estivale de haute saison.

De Santiago, les grenadiers U15 le 2 août s’envoleront avec Jet Blue pour Orlando et de là continueront en autobus jusqu’à Bradenton. Les Grenadières, quant à elles, quitteront la République voisine le 3 août pour Puerto Rico

Pour la délégation masculine, ils sont 19 joueurs et 5 membres de staff alors que pour les filles, les joueuses seront au total 19 assistées de trois membres de staff.

Ces filles U14 ont été recrutées lors des détections 2016 à l’âge de 11 ans et ont travaillé à leurs débuts avec les entraîneurs Roselenne Joseph, James Morisset, Socrates Charles. Par la suite, l’entraîneur actuel de la génération Harold Edma assisté de l’entraîneur Socrates Charles et du coach Émile Wadis ont pris le relai de cette formation. Les jeunes Grenadières débutent leur tournoi le 5 août face à Bonaire, puis continuent le 7 contre Turks and Caicos, le 9 contre Anguilla et le 13 contre l’équipe locale Porto Rico, match qui sera une sorte de finale. Les trois premières rencontres pouvant être des promenades de santé pour nos filles qui ont déjà trois ans de présence et de préparation à l’académie Camp Nous.

Ces jeunes de 14 ans viennent de partout dans le pays. Dans ce groupe de 20 filles, la ville de Ouanaminthe détient la palme avec 5 joueuses dont la formation a été initiée à l’académie Vapor qui fait un excellent travail avec les jeunes à Ouanaminthe. Les Cayes ont fourni deux filles très talentueuses. D’autres sont venues de la région métropolitaine et aussi du Bel-Air. Le Cap aussi figure dans la liste : deux des figures marquantes de l’équipe sont de Saint-Louis du Nord ; la portière, un des grands espoirs du football féminin, et l’avant-centre et buteuse du groupe.

Un mois d’août plein d’activités et d’échanges importantes dans la politique de développement et d’ascension vers le haut niveau du football haïtien.

Source :Fédération haïtienne de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *